L’analyse quantitative : pour anticiper les risques !

Publié le : 02 novembre 20214 mins de lecture

Une analyse quantitative est une phase de l’étude de marché qui consiste à interroger un nombre conséquent d’abonnés potentiels, servant à représenter la totalité d’une population de données quantifiées. Ainsi, l’analyse vise à interroger les attitudes et les confiances des potentiels clients. Le sondage est le module le plus favorisé pour mener une analyse quantitative.

Pourquoi faire une analyse quantitative ?

La requête à une étude quantitative répond aux exigences de l’entreprise ou de la future entreprise, pour mesurer les reprises d’un panel des personnes sur une offre. Les informations statistiques obtenues, en général sous forme de pourcentages, sont rapportées à l’ensemble de la population touchée. En effet, la société à la source de l’étude se base sur ces données chiffrées pour réagir aux problématiques formulées au commencement de l’examen. Cette démarche peut dépendre de plusieurs hypothèses et permet aussi d’éviter le risque que les clients ne consomment pas le produit.

Déterminez une problématique

La définition d’une problématique d’analyse vise à poser la question de base ou le motif d’être de l’étude quantitative. Plus ce problème est clair, plus il sera simple de savoir si l’audition a porté ses fruits. En effet, les résultats recueillis et leur interprétation doivent composer une réponse à la problématique énoncée. Cette dernière provoque dans un second temps la formulation de théories sur lesquelles l’étude va répondre. Par exemple, une firme qui souhaite modifier son offre de produits pour s’inscrire dans une approche écologique peut être amenée à questionner sur leurs produits afin de les changer pour avoir une réelle conséquence sur l’environnement.

Choisissez une méthode pour obtenir les informations

Une étude chiffrée repose généralement sur une analyse ou un questionnaire partagé auprès d’un panel de répondants. Le sondage permet de collecter des informations concernant un marché de façon ponctuelle. En effet, lorsqu’il sert à rassembler une opinion par exemple, il y a de grandes occasions que cette opinion majoritaire ne soit plus valide quelques mois plus tard. Les limites de l’étude tiennent dans le fait que l’opération soit faite à un instant T, supprimer certaines tendances de fond du commerce.

Le questionnaire est une stratégie efficace et simple à mettre en place. Bien dirigé, le questionnaire permet de dissiper les tendances et de réaliser une véritable projection de la future société ou du prochain produit dans une commercialisation dynamique. Certaines tendances de la vente qui n’auraient pu être observées avec l’étude, peuvent même être évitées tout en permettant à la compagnie de prévoir des évolutions.

L’erreur est humaine donc les risques peuvent survenir de nulle part. En fait, si vous voulez anticiper les difficultés, vous pouvez faire une analyse quantitative. Vous avez vu pourquoi faire ce procédé et comment le faire. Mais si vous voulez plus d’informations, vous pouvez contacter un expert dans ce domaine.

Plan du site