Vente de bijoux doit-on le déclarer ?

Publié le : 02 novembre 20213 mins de lecture

Il est parfois possible d’avoir des bijoux que vous n’utilisez pas qui restent dans votre boîte à bijoux. Ils viennent peut-être d’un héritage de famille, mais vous ne les utilisez que très rarement. Il est possible de lui offrir une seconde vie en le revendant. Avant de vous lancer dans cette étape, il est conseillé de trouver des informations concernant les impôts sur la vente de bijoux.

Déclaration d’impôts des bijoux

Que ce soit des bijoux ou des métaux précieux, ils sont tous soumis à une taxe forfaitaire appelée TFOP (abréviation de taxe forfaitaire sur les objets précieux). Ce dernier s’élève à 11,5 % (dont 0,5 pour la contribution pour le remboursement de la dette sociale) de son prix de vente. À noter que vous pouvez être exonéré du TFOP si le prix ne dépasse pas les 5000 euros. Concernant la déclaration, vous devrez remplir le formulaire Cerfa 2092 une fois la cession terminée (au plus tard un mois). La taxation concerne uniquement la revente et non l’achat. De plus, cette déclaration ne figure pas sur votre déclaration d’impôts normale. Par ailleurs, pour la recherche d’acheteur, il est maintenant possible de les retrouver sur Internet. Vous pouvez alors vendre des bijoux ou des lingots d’or suisses en ligne facilement sans vous déplacer.

Détermination du prix pour une vente de bijou, faire appel à un expert

Pour une revente de bijoux ou de métaux précieux, il est conseillé de l’expertiser en faisant appel aux services d’un spécialiste dans le domaine. Ce dernier pourra alors déterminer la valeur exacte de vos biens. S’il s’agit d’une pierre précieuse, l’idéale serait de faire appel à un expert gemmologue. En effet, l’estimation demande des compétences assez complexes que lui seul pourra déterminer avec précision. De plus, cette expertise vous donnera une estimation pour connaître l’imposition d’une future revente. Vous pourrez alors connaître la fiscalité la plus avantageuse pour vous ou même envisager une exonération totale sur les taxes.

Vente de métaux précieux : une activité réservée aux professionnels

Dans l’Hexagone, une transaction de métaux précieux ou de bijoux reste très réglementée. Par exemple, si un bijou pèse plus de 3 grammes en or ou 30 grammes en argent, ils doivent alors posséder le poinçon de son fabricant ainsi que le poinçon de garantie si vous envisagez de le revendre. C’est pourquoi ce commerce reste réservé aux professionnels. En effet, ces derniers sont soumis à des obligations qui assurent la garantie des objets précieux et qui leur permettent de réaliser le poinçonnage.

Plan du site